Toute l'actualité de [self-access.com] en direct sur votre ordinateur !  Vous êtes ici : Accueil » Access » Access 2010 » Notions de base » Démarrer sur Access » Analyse : champsConnexion
 


Dans cet article... 
  • Principe
  • Tables périphériques
  • Tables "Cinéma"
  • Tables "Locations"
  • Tables de jonction
  •  Article mis à jour le 11/12/2013

    Principe

    Lors de l'étape précédente, nous avons identifié les tables de notre vidéoclub. On va maintenant pouvoir détailler ces tables en renseignant leurs champs.

    Rappel rapide sur les clefs primaires

    • Toute table doit avoir une clef primaire,qui sera représentée par l'icône .
    • Une clef primaire est souvent faite d'un seul champ, mais elle peut également être composée de plusieurs champs. Dans ce cas, nous placerons une icône devant chaque champ.
    • Une table n'a jamais qu'une seule clef primaire (même si celle-ci est faite de plusieurs champs) !

    ...et sur les clefs étrangères

    • Une relation "1 à plusieurs" entre 2 tables T1 et T2 part de la clef primaire de T1 vers un champ équivalent de la table T2 (champ appelé "clef étrangère"). La clef étrangère sera représentée par l'icône .
    • Dans le cas d'une relation "Plusieurs à plusieurs", il vous faut une table T3 de jonction entre T1 et T2. Cette table T3 reprend les 2 clefs primaires de T1 et T2 (qui deviennent donc clefs étrangères).
    • La clef primaire d'une table de jonction est idéalement et au minimum la combinaison des clefs étrangères de T1 et T2. Si cette combinaison ne suffit pas, on peut lui ajouter des champs supplémentaires.
    • Si cette approche complique le modèle, on peut aussi remplacer la clef composée par un champ de type NuméroAuto. Il y a quelques inconvénients secondaires, mais une simplification nette !

    Screencast
    Cliquez sur le bouton ci-dessous pour visionner la vidéo.

    Tables périphériques

    Il est sans doute plus simple de commencer par les tables périphériques :

    • D'une part, elles sont généralement plus petites en nombre de champs, parce qu'elles servent principalement de nomenclature.
    • D'autre part, elles vont alimenter les tables centrales, par des clefs étrangères. Il vaut mieux connaître ces clefs avant d'attaquer les tables principales.

    Pas grand chose à dire sur les tables de l'exemple : elles ont au minimum 2 champs, dont une clef primaire.

    Tables "Cinéma"

    Une partie de la base de données concerne les cinéphiles : on gère les films, les acteurs et les réalisateurs (mon vidéoclub local ne propose pas ce service !). Quelques améliorations pourraient encore être faites, si le cas devait être affiné :

    • On peut enrichir la table des films.
    • On peut envisager une table des producteurs (pour l'instant, seul un champ est prévu, parce que cette information est secondaire).
    • On pourrait d'ailleurs fusionner les tables Acteurs, Réalisateurs et Producteurs en une seule table "Intervenants" (vous l'appelez comme vous voulez !), parce que les informations y sont sensiblement les mêmes. On pourrait ainsi réduire le nombre de tables principales, et économiser quelques tables de jonction. Tout dépend du niveau d'abstraction qu'on souhaite avoir...

    Tables "Locations"

    Le processus de location implique surtout les tables Clients, Vidéos et Locations (cette dernière étant une table de jonction entre Clients et Vidéos).

    Vous noterez que la table Locations comporte une clef triple :

    • Le champ Numéro Vidéo, clef étrangère faisant référence à la table des vidéos.
    • Le champ Numéro Client, clef étrangère faisant référence à la table des clients.
    • Les 2 premiers champs sont justifiés par le rôle de jonction de la table. Mais ils sont insuffisants si le même client venait à louer un autre jour la même vidéo. Ce qui techniquement peut se produire. D'où l'ajout de la date de location dans la clef.

    Tables de jonction

    On termine par les petites tables de jonction. Celles-ci respectent encore la règle de la table T3 avec sa clef primaire composée au minimum des 2 clefs étrangères de T1 et T2.

    Et ce minimum ne suffit pas dans la table des rôles, jonction entre Films et Acteurs. Si un acteur joue plusieurs rôles dans le même film, il faut pouvoir stocker ces rôles. Ce qui explique pourquoi la clef primaire de cette table est faite du numéro de film, du numéro d'acteur ET du rôle.


    Mes livres sur Access...
    [cliquez pour plus d'infos]





    Hit-Parade 
     
    [ Copyright 1997-2018 hervé inisan, self-access.com Reproduction interdite ]